Publié dans infertilité

Les 10 commandements d’une infertile jalouse

De tous les sentiments par lesquels la PMA nous fait passer (Et y’a du choix: espoir, DEsespoir, frustration, colère, tristesse…), la jalousie, ça doit être le pire. À mon avis, parce que c’est celui qui isole le plus. On a envie de réconforter quelqu’un de triste… Mais pas une grosse jalouse.

Alors c’est parti pour une chronique à prendre au 15ème degré, en mode auto-critique assumée 😅

1)  Ta jalousie, tu assumeras! (Ben sinon, lis pas plus loin…)

2) La loi de Murphy, tu connaitras! En gros, ça va déjà mal, puisque t’es en PMA. Mais attends toi à ce que ça aille ENCORE plus mal, avec toutes tes amies qui tombent enceintes par brochettes, que dis-je, par semi-remorques! Youpiiie!

3) Les gros bidons, tu éviteras! J’avais dit que ça allait se compliquer, non? Fuir c’est lâche, mais ça préserve… et parfois ça peut éviter de faire encore plus de dégâts (de ton côté et du leur).

4) A un côté un peu maso, t’échapperas pas! Je sais pas vous, mais même si je fuis mes potes enceintes, y’a toujours une partie de moi qui a envie de savoir où elles en sont, et qui traîne sur leurs réseaux sociaux par exemple… quitte à faire la fille bien relou… et à remuer le couteau dans la plaie, tiens.

5) Les lunettes noires, tu porteras! C’est du vécu, j’ai été rendre visite à une copine qui venait d’accoucher et je n’ai pas quitté mes grosses lunettes de mouche (alors que c’était le matin et qu’on était à l’intérieur!)

6) Toutes sortes de thérapies zarbi, tu testeras! Bon ça, c’est pas spécifique à l’infertile jalouse, hein… Et d’ailleurs je vous laisse, j’ai ma décoction de racine de fourmi amazonienne qui m’attend!

7) La franchise, tu te permettras! Parce que oh faut pas exagérer, tenir la PMA secrète, au début, ça avait son charme… Mais la, faut pas abuser, y’a toutes mes pores qui se dilatent et qui crient « Bébéééééé ». Alors engueuler les femmes enceintes, je peux pas… Mais dire à une inconnue que j’arrive pas à avoir d’enfant, j’ai testé!  Et pourquoi pas (après tout, c’est elle qui avait commencé… en me demandant si j’avais des enfants… si elle me chauffe aussi…) Et toc!

8) Des (petits) plaisirs, tu t’accorderas. Rien de tel pour faire retomber une bouffée de jalousie que de s’offrir un super truc (dont les autres pourraient être jaloux à leur tour hehe… la boucle est bouclée!)

9) BEAUCOUP d’amour, il te faudra. Parce que c’est pas tout de s’offrir des trucs. Aucun bling bling ne réparera jamais le trou béant que t’as à la place du coeur (et du ventre…). Alors faut recruter Monsieur et le supplier de te couvrir d’amour (ou a la rigueur, d’être jaloux à deux, c’est déjà mieux).

10) La paix intérieure, tu atteindras! Je rigooooooole… haha! Tu feras au mieux avec tout ça, pis voilà!

Publicités
Publié dans infertilité

Et l’adoption ?

-Je voudrais te montrer quelque chose. Regarde, c’est la photo d’un enfant adopté que je connais. Il est très heureux. Bon, c’est juste que sa mère est blonde, et lui asiatique. Mais sinon, ça va super bien … Alors ça m’a fait pensé à toi ! Il y a toujours une solution !

Merci grand-maman (pour sa décharge, elle a presque 80 ans et ne pensait pas à mal…).

C’est sûr qu’en tant qu’infertile, on n’attend pas un moment grave comme celui que nous vivons pour penser à l’adoption. Mais lorsque c’est l’entourage qui commence à aborder ces questions…. Forcément, il y a comme un malaise. Comme si d’un coup, notre désir d’un enfant « de nous » devient illégitime.

Alors avec mon homme, on a décidé de « faire un effort ». Et on a profité de cette pause dans notre parcours PMA pour s’y intéresser de plus près.

On a contacté une conseillère, qu’on a vue en couple. Après tout mon parcours personnel avec les psy, c’est la première fois que mon mari ressent aussi ce besoin de « parler à quelqu’un ».

Trop de questions.

  • Et si je ne l’aime pas assez ?

 

  • Et si je n’ai pas envie de me soumettre à des formations pour prouver que je pourrai être un bon parent, chose qu’aucun autre parent n’a à faire ?

Etc.

Malheureusement, on s’est un peu heurtés à un mur. La blessure de la FIV est peut-être encore trop fraîche. Peut-être n’avons-nous pas rencontré la bonne personne. Le fait est qu’au bout de 2 séances, nous nous sommes retrouvés encore plus perdus qu’avant, et c’est même la première fois que la belle unité que nous affichions dans cette adversité s’est fissurée. Après tout, on n’est pas des surhommes. Même le plus grand des amours est mis à mal par le raz-de-marée de l’infertilité.

On a donc mis ce projet de côté. Mais promis, grand-maman, on y pense…

Publié dans infertilité

Zapette

L’infertile esseulée allume la télé, tombe par hasard sur les « Z’amours ». A peine le temps de dire « ouf », que la caméra se braque sur ce jeune couple, marié depuis 3 semaines.

-Chéri, j’ai quelque chose à t’annoncer, ici à la télé, et devant tout le monde…

La suite, vous devinez… *soupir*

Alors voilà, puisque je suis l’une des seules à avoir un rythme décalé (FIV en été et pause en ce moment), j’ai envie de vous parler d’une de mes échappatoires au monde PMesque. Pas cette émission en tout cas…

Mais il faut être honnête: le petit écran reste une solution de facilité, surtout quand le moral et l’énergie sont au plus bas. Tu te poses sur ton canapé, et tu fais marcher la zapette, une vraie baguette magique qu’on dirait inventée pour les dépressives comme moi…. Allez, c’est parti pour un article qui ne vole pas haut, mais que j’espère léger (la PMA est déjà assez lourde…). J’ai longtemps hésité à l’écrire, mais la PMA m’a déjà amenée bien plus loin, me poussant à ouvrir mon coeur (et mes jambes) à un grand nombre d’inconnus… au revoir dignité donc…

En ce moment, et depuis longtemps en fait, c’est la télé réalité qui me sert de « dérivatif » à la PMA (et je lance officiellement le hastag #mon-dérivatif-PMA-inavouable)… voilà, c’est dit! Je n’en suis pas spécialement fière, mais que ferai-je sans cette bande de post-ados déjantés qui remplit chaque jour mon écran…

Je ne regarde pas tout, non, madame a ses préférences.. Au fil des ans, j’ai appris à connaître en particulier une bande de drôles d’énergumènes, ou des « ambianceurs », comme ils aiment à se définir. Ceux que j’apprécie le plus, ce sont les « historiques », ceux que j’ai vu évoluer au fil des saisons et des destinations. J’ai appris à reconnaître leurs différents rôles: le séducteur invétéré, la bimbo sans cervelle, la meilleure amie, la « maman » du groupe, le p’tit nouveau, ou encore à les retrouver dans des postures plus « professionnelles », tels que modèle photo, DJ, serveur, chanteuse, et j’en passe…

Et n’oublions pas les différents scénarios qu’ils répètent inlassablement, et pour mon plus grand plaisir: jeux de séduction, prises de bec, tromperies, « Battles » au sommet (avec notamment le fameux quizz de culture générale qui nous arrache toujours les larmes de rire!), ruptures, rabibochages, fautes de français, et j’en passe. On se croirait presque dans une saison de Dallas. Ça doit être ça, la télé-réalité: le soap opéra du monde moderne… (oui oui, je suis aussi une grande critique digne de TPMP!)

Mon quotidien morose se met alors sur pause le temps d’un épisode, et je m’autorise à rire encore. Et pour ça, je leur en serai toujours reconnaissante. Chaque année, je me dis que ça finira, que certains ont bien mon âge et vont lasser la génération des 13-17 ans qui les suit (oui, quand t’apprends ça, t’es encore moins fière de toi). Mais chaque année, ils reviennent me sauver de moi-même et de mon ventre vide. Ouf.

Alors j’aimerai remercier ici, et même s’ils ne le verront jamais, le Phoenix, le Jaguar, le Shogun, et tous leurs potes aux différents accents très chantants (pour la Suissesse que je suis). Et désolée mais si vous les reconnaissez, c’est que vous êtes aussi grave que moi 😉.

Et ça fraté, c’est du cousu main très tchatcheur.

PS: rassurez vous, je me soigne autrement aussi… et mes goûts télévisuels ne se limitent pas à ça (#la-miss-qui-a-besoin-de-se-justifier lol)

Publié dans infertilité

Je lance les réunions I.I.

Il y a les A.A. (alcooliques anonymes), et moi je lance aujourd’hui les I.I. (infertiles inconsolables).
-Bonjour, je m’appelle P’titechroniqueuse et je suis infertile.

-BON – JOUUUR P’titechroniqueuuuuse.

– Alors voilà, hier j’ai craqué, j’ai commandé des tests de grossesse en gros. Je m’étais promise de jamais le faire, d’être comme Madame tout le monde qui paye la peau des fesses pour un seul pauvre test, mais qui représente tout. Et puis après avoir vidé pendant plus de 2 ans mon porte-monnaie en vain, en avoir acheté comme on achète un paquet de cigarettes ou des chewing-gum… mais en ayant pris en passant dans la tronche les explications des vendeuses qui se croient toujours bienveillantes (« vous faites bien avec les premières urines du matin surtout,hein! »), j’ai craqué… Oui, j’avoue, j’ai traîné sur le darknet des infertiles et me suis faite livrer ma première cargaison… C’est arrivé sous pli banalisé, comme si j’avais commandé quelque chose d’illégal… et je sens que je pourrai pas m’arrêter là…

– Merci pour ton témoignage P’titechroniqueuse. On te souhaite plein de courage dans ce que tu vis… Si tu tiens 6 mois avant d’en racheter, tu bénéficieras peut-être du badge « patience » des I.I. (le bleu!)… Quelqu’un d’autre veut prendre la parole?…

Publié dans infertilité

Top 5 des pires annonces de grossesse

Puisqu’en ce moment, je souffre de voir tout le monde procréer sauf nous (oh la vilaine), voici mon top 5 (tout en subjectivité) des pires annonces reçues récemment…
NUMÉRO 5: les jeunes couples/mariés/C1

Par définition, vous pouvez supposer qu’un jeune couple ou des jeunes mariés de votre entourage n’essaient pas depuis longtemps. Quand ce n’est pas de la bouche même des intéressés que vous apprenez que c’était une C1… Donc la frustration naît surtout du facteur temps.

NUMÉRO 4: les « et ça continue »

La frustration des 2ème, 3ème… annonces de grossesses alors que vous en êtes toujours à zéro. Ici: le facteur temps se combine avec le facteur répétition (on enfonce BIEN là ou ça fait mal)

NUMÉRO 3: la famille

Bon j’avoue, je le mets en numéro 3 car je n’ai pas eu d’annonce plus proche que ma cousine. Mais celles qui ont une soeur (ou pire… une PETITE soeur) qui leur annonce une grande nouvelle… Je les plains! Ici, c’est le facteur pression familiale (mais oui, tu sais, « un jour ça sera ton tour »…) et le « je peux pas vraiment t’éviter même si je voulais » qui coince (ouai, je fais attention pour mes copines, mais tout le monde sait qu’on choisit pas sa famille)…

NUMÉRO 2: la meilleure pote

Ouccch! Celle-là j’ai pas besoin de vous faire un dessin.

NUMÉRO 1: « l’accident »

Quand tu apprends que des femmes sont tombées enceinte par accident (genre j’ai glissé sur une peau de banane et atterri sur mon mec), le facteur d’INJUSTICE énormissime (et oserai-je dire la bêtise aussi!) ne peut que t’écraser en mille morceaux.

Alors, au cas où certaines se demandaient à quoi j’ai eu droit comme annonce la semaine passée, vous prenez la 5, la 2, et la 1… et vous secouez bien le tout!… pschiiiiiiiiiiit…

Edit: un post intitulé « annonces de grossesse originales » vient de m’être suggéré suite à la publication de ce post… WordPress a dû omettre le mot « pires » dans mon titre..  VDM

Publié dans infertilité

PMA pour R2-D2 🤖

💏 – 💍- 🎉🎉 – C1 – C2 – C3 – C4 – C5… C12 🏨?

TG++ 😍 😍 – 7SA🚫… mais 🙈

10 SA « GNE » 😭😭 – 💊🏨 –  1 👼

C13 – C14 – C15 – C 16… –> 🏨 = OPK

Stim 1💉 – Stim 2💉 – Stim 3💉 – Stim 4💉 😔

IAC 1💉 – IAC 2💉 – IAC 3💉 … 😭

FIV 1 RT: 💲💲💲 💉💉💉 

⚠️ HYPERSTIM ⚠️ – 🛫

12 🥚 – 5 👼 – 0 ❄ – ✈ – 🏨

« BFF » C1 … 😲😡

☢☢☢ ERROR 404…

SYSTÈME EN SURCHAUFFE ☢☢☢

Publié dans infertilité

La baby war

Cela fait un (petit) moment que je ne suis plus revenue ici. Il faut dire que j’ai repris le boulot et que c’est assez radical pour te faire penser à autre chose.

Hahahhaha (rire diabolique)… Si t’as cru à ça, t’as pas encore arpenté assez longtemps les couloirs de la PMA… Car soyons clairs, si cet été les plages paradisiaques de Sardaigne n’ont pas réussi à réellement me distraire, c’est pas le taff qui fera beaucoup mieux… Non, le boulot et la PMA, c’est comme dans ton téléphone portable, tu as beau lancer une nouvelle application, ce sont toujours celles qui sont en veille derrière qui te bouffent le plus de batterie.

Bref, j’ai juste été un poil plus occupée, mais comme mon homme et moi on est très maso persévérants, on a pas chômé pour autant et on a demandé un deuxième avis chez nous après la débâcle tchèque.

2 choses:

Bref… ce qui est à retenir, c’est surtout cette première constatation: ils me conseillent tous deux de reprendre les armes pour la baby war… Mon Doc suisse a même dit qu’il pensait qu’il fallait avoir 3 FIV au compteur avant de s’inquiéter… Ben voyons…

Bon, vous excitez pas trop, comme je le disais dans cet article, je tiens tout de même à soigner,-ou en tout cas essayer de soigner-, ma dépression et mon stress post traumatique. Alors la « baby war » ok… puisque de toute façon DNLP nous a pas trop laissé le choix… mais alors au rythme de « baby steps »!