Publié dans endometriose, infertilité

Une infertilité plus si inexpliquée?

Vous vous rappelez de ma chronique sur le vaginisme, ces douleurs insupportables pendant les rapports? Et mes nombreuses mentions de mon trouble de l’humeur? Et euh… vous vous rappelez aussi la centaine d’autres chroniques sur mon infertilité inexpliquée?

Eh bien, dans le cadre de notre parcours de PNMA, il semblerait que nous ayons ENFIN rencontré une gynécologue (sûrement une cousine suisse de votre Hope!) qui a connecté tout ça et m’a sorti un mot que je n’avais lu que sur vos blogs jusque là… l’endométriose.

Pa pa paaaaaahhhh (musique de Beethoven dramatique)

Est-ce que les bouseux qui m’ont traité jusque là n’ont fait que me bourrer d’oestrogènes et alimenter ce mal que je découvre à peine (Mais qui lui, semble bien installé, avec adhérences et compagnie!)?

Nous aurons la réponse bientôt… Une laparo est prévue en février…

Merci la Napro de m’ouvrir de nouvelles perspectives (même si ça fait drôlement mal de retourner dans un monde qu’on pensait avoir quitté pour de bon…)

(Et merci à cette illustratrice de me faire rentrer dans le monde des endogirls d’une façon un peu moins barbare)

 

 

 

 

 

Auteur :

Suissesse d'origine, passionnée de pâtisserie et de voyages, mon mari et moi sommes confrontés depuis plusieurs années à l'infertilité (pour notre premier enfant). Notre infertilité est dite "idiopathique", ce qui signifie qu'elle est inexpliquée (idiot, n'est-ce pas?)... Aujourd'hui, j'ai décidé de faire ce blog pour en parler sans tabou.